Candidature Freya-Gozh

Aller en bas

Candidature Freya-Gozh

Message  Invité le Dim 20 Avr - 8:53

Bonjour à toutes et à tous, on me demande de poser ma candidature alors la voici :

-Présentation détaillé du personnage : Freya est une Iopette de niveau 200, elle joue... ça dépend de son humeur mais ces temps feu-air (on dit intelligence pour le feu mais c'est une Iopette alors c'est un peu... faux!) Elle est totalement décalée avec la réalité et adore s'embarquer dans des donjons infaisables, elle adore rire de tout et déconner, les anciens de la guilde la connaisse bien à s'en mordre les doigts! Quand elle est face à un boss et qu'il ne faut pas faire quelque chose, comptez sur elle, elle le fera! Elle est très lunatique mais il faut pas la chercher car elle peut aussi être très chiante, une fille quoi...

-Ambitions en jeux : Freya a toujours aidé en quoique ce soit, toujours présente si elle est disponible! Elle aime prendre sa dragodinde et courir dans les moindres recoins du monde de 12! Son ambition est de devenir la maître du monde! Elle l'est déjà mais chut... Elle le sait pas!

- Pourquoi l'eclipse : Du temps des anciens Freya se plaisait énormément dans cette guilde, elle y a apprit énormément de choses et surtout elle s'est liée d'une chose plus forte que l'amitié avec certains membres de celle-ci. Même si parfois ils lui courent sur le haricot mais c'est comme dans toute famille, il y a des tensions mais l'amour qu'elle leur porte est le plus fort!
           
- Pourquoi vous plutôt qu'un autre : Ben... C'est moi... Freya quoi ! Celle qui part dans des délires complètements loufoques!
           
- Énumération des guildes précédentes et raison de votre départ :

- Le Guet des Orfèvres : Première guilde ou Freya a apprit les bases avec ses marraines Mamm-Gozh, Wooden-woman, Liessa. Freya est partie suite à la dissolution de la guilde.
- L'Eclipse : Invitée VIP par Vivi, c'est là que Freya fit ses armes et se lia profondément à certains membres de la guilde. Freya est partie par manque d'actions et en avait marre de glandouiller à la milice... Les temps étaient durs!
- Atomnium : Passage dans la guilde en mode "pause"... Freya s'est fait bannir suite à sa parresse (IRL pas de co)

- L'Eclipse : Ben elle aimerait bien s'y réintégré malgré tout... Et elle espère retrouver les quelques amis qui y sont encore! Sinon tant pis, c'est comme en amour, elle y retrouvera la liberté, une occasion de trouver mieux...

RP : ( Pour ceux qui connaissent, oui, j'ai repris dans mes archives persos vu que tout a disparu sur le fofo )

Celui-ci sera posté à la suite de celui-ci car trop long et le fofo n'accepte pas! ( Mouai... Mais que fait la police!!! )

Voici aussi de quoi je suis capable:



Dernière édition par Freya-Gozh le Dim 20 Avr - 9:09, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

RP 1

Message  Invité le Dim 20 Avr - 8:56

Alors tout d’abord une petite explication avant de vous lancer dans ce pavé ! Oui oui.... Budd et moi nous adorions créer des histoires et pour cela nous passions des heures à nous communiquer les détails de comment on va mettre ci ou ça en forme et tout, ensuite nous mettions l'un après l'autre le résultat de nos discussions! Aussi tout simplement parce que j'adorais écrire ce genre de RP...



En bleu c'est Budd qui a mit le post et en rose moi-même!

Veuillez excuser les fautes, j'ai pas tout enlevé...

Personnages figurants dans le texte et surnoms :

Budd : Budd Wushu, Panda du Guet des Orfèvres, ne joue plus.
Freya : ou Pétillante, Iopette.
Ygerne : Des Semi Croustillants
Wayne : Des Semi Croustillants
Miss Taire : ou Salade, Sadida des Semi Croustillants
Mbvirus : ou Mb et Razmoket, Xelor du Guet puis Eclipse, ne joue plus.
Redgir : Je sais plus mais je crois que c'était un Iop, Guet, ne joue plus
Maemi : Ecaflipe, très portée sur les femmes de la guilde, joue très occasionnellement.
Hevein : Eniripsa, Guet puis La Tribu du Farniente, ne joue plus.
Isolia : Crâtte, soeur de Freya, mais elles le savent pas encore! Guet puis Eclipse.
Mady Ly : Fécatte, soeur de Freya, Guet, ne joue plus.


J'espère n'avoir oublié personne! Bonne lecture ^^


Freya recherche désespérément Budd !

Budd Wushu

Deux jours, deux jours que Budd est parti.
Deux jours, deux jours que Freya est en pleur et en fureur.
Deux jours, deux jours que Freya recouvre le sol de mouchoir et qu'elle les fait disparaitre en cendre pour pouvoir recouvrir le sol de nouveau.

Les larmes sont sèches et la colère noyé.
Elle se lève et dans son regard, son maintient, il n'y a qu'une terrible détermination.
Freya quitte la maison, elle se rend au Zaap, l'emprunte et se retrouve chez les Koalaks.
Notre Iopette se dirige droit vers la maison des Semi Croustillants.
Waynes est là, il la voit, il court dans la maison.
Ygerne sort de la maison.
"Que nous veux tu, jeune dame ?"
"Miss-Taire, ou est elle ?"
"A Bonta, dans une auberge en t..."
Freya est déjà de retour au Zaap.
Ygerne s'en retourne dans la maison.
"Bonne chance petite ramène le nous...Wayne c'est bon tu peux sortir du placard."

BONTA

Une ville propre, lumineuse.
Une ville pour les infantiles, les séniles et tout ceux qui aime à se mentir sur la nature du monde.
Le paradis des commerçants.

Freya trouve sa cible à la troisième auberge.
Quatre miliciens sont aglutiné autour d'elle.
Elle doit admettre qu'elle assure, elle déplace ses jambes le long du comptoir comme il faut et sa façon de parler en se penchant legerement est...bon c'est une allumeuse de première catégorie.
Freya sent une pointe de jalousie devenir gros boulet dans son esprit, puis elle se reprend, il ne lui aurait pas fait ça.
Elle s'avance, se met face à Miss Taire.
"J'ai besoin de toi pour le retrouver, que te faut il ?"
"Tu ne doutes pas un seul instant que je puisse refuser et tu as raison. Pardon mes amours mais je dois aller aider cette petite."
Les miliciens ne ronchonnent même pas, ils sont trop hypnotisé par la danse du buste de la sémillante Sadida.
Les deux femme quittent la taverne.
"Bon je connais pas bien Budd alors il me faut un maximum d'information sur lui, on commence par chez vous."
"Heu...C'est à dire que j'ai légèrement cramé partiellement la maison."
Informe Freya d'une toute petite voix.
Passant un bras autour de ces épaules Taire réplique.
"T'inquiète pas ma belle, je vais nous démêler tout ça et puis interroger aussi un peu les autres de la guilde."

Après avoir longuement parcouru la maison bien cuite et posez de nombreuse questions à différents membre de la guilde, l'enquêtrice des croustillants se rend compte que Budd est du genre pas causant sur son passé mais en parcourant les origines de celui ci et après quelques question à Liessa...

"Bon on va à Astrub.
Il y est tu crois?
Non, mais la bas il y a quelqu'un qu'il est surement aller voir."
Taire ne rentre pas dans les détails.
Elles partent et Freya découvre qu'elles vont au geôle.
Une fois dans le sous-sol, la Sadida se campe bien face aux grilles et appel d'une voix forte et clair.
"Maître Zaïtoshwan !
Maître Zaïtoshwan !
Aller vieux sénile dépèche toi!"
"Je ne suis pas sénile et viens suivant mon temps, que me veulent ces deux fleurs d'un printemps radieux qui me font oublier qu'en ce lieu seul les racine croient."
"On vient pour ton ancien disciple."
"Savez vous ou il est" ne peut s'empêcher d'interroger Freya en s'avançant avec espoir vers le vénérable panda, un garde s'interpose "Attention M'dame il est dangereux".
Mais déjà Zaïtoshwan a attrapé le garde par le bras, la plaqué au grille et lui a brisé la nuque.
"Navré Mesdames pour cet importun qui ne connais pas les manières, il ne recommenceras pas.
Allons, allons ne faites pas cette tête je suis un vilain je vous le rappel... mais vous êtes là pour des informations et des informations je vais vous en donner et même un peu plus."
Il fourrage dans sa barbe et sort un gros pendentif, non une montre à gousset.
"C'est pour toi Freya... ne fait pas cette tête oui je connais ton nom et bien d'autre chose." Il tend le bras à son maximum, la montre repose dans sa paume.
La détective fait signe à Freya de la prendre qu'elle ne risque rien.
La montre est décoré de deux lettre majuscule à l'ancienne s'emmêlant.
Un F de couleur azur au liseré parme et un B noir au bord blanc.
"C'est trop mimi"
"C'est trop mimi"
Freya fustige du regard celle qui à l'instant a oser dire la même phrase qu'elle sur le même ton, elle est la seul habilité à parler ainsi de lui.
Elle ouvre et découvre une horloge étrange et sur l'intérieur de la coque gravé un liseré rouge en forme de cœur avec en son centre quelques mots gravé. Freya empêche Miss taire d'assouvir sa curiosité maladive et lit seul ces mots, puis elle referme la montre et une larme coule le long de sa joue.
"Moi aussi je t'aime, mon amour."

"Bon mes informations maintenant mes belles" intervient sans ménagement le prisonnier.
"En premier la raison de son départ, si vous êtes là vous devez savoir que je fus un héros mais que je fus trahi aussi bien par ceux qui auraient du être mes alliés que ceux que je protégeais.
Cela me changea et cela changea mon disciple.
Freya tu lui montre qu'il y a du bon en lui, tu lui rappel qu'il était bon et qu'il serait devenue un héros voir même un de ceux qu'il combat aujourd'hui.
Cela a de quoi retourner plus d'un homme.
Il est venu a moi et je lui ai montré la voie pour qu'il s'accepte.
Il avance sur un sentier dangereux, où il va découvrir que la justice n'est pas bonne, que la force n'est pas maléfique, que..."
"Assez!!! Le vioc tu vas nous dires ou il est ou je t'arrache ta fourrure mité et te donne a bouffé a ma dinde !!!"
Freya ne se contenta pas de cette phrase pour montrer sa colère mais se recouvris d'arc électrique et dans chacune de ses mains naquit un éclair.
"Aller au temple de notre déesse."
Et sur cette simple phrase le maître se retourna et s'enfonça dans les ténèbres de la cellule.
"Hé attend moi j'ai plein de question."s'insurge Taire.
Zaitoshwan se retourne vivement et frappe l'air de sa paume ouverte.
Miss taire n'a que le temps de croiser les bras devant elle pour absorber le choc et se contenter de reculer de quelques mètres sous l'effet de l'impact.

Freya la rejoint "On y va?" demande t elle aimablement.
"Oui, jusqu'au bout."

Freya

Voilà les " deux fleurs d'un printemps radieux " comme l'a si bien dit le vénérable panda Zaïtoshwan, sur le chemin qui mène au temple de la Déesse.

Tout à coup, les deux compagnes s'arrêtent net, comme si leur jambes avaient pris une retraite anticipée ! Elles se regardent, lèvent toutes les deux en même temps un sourcil interrogateur, puis Taire dit d'un air calme et serein :

" Dis Freya, par hasard, tu connais la route qui mène à la Déesse ? "

" Ben nan, je te suis moi... Je pensais que tu savais ou tu allais. "

" Je doute du chemin, soit on se rend à Pandala et on fait le tour des temples ou alors celui de classe Pandawa a Amakna ! " Taire se gratte le nez en se disant que si les indices sont tous aussi alambiqués alors la toile de l'intrigue, faite par une araignée folle de désespoir, était faite pour lui plaire.
Mais de ses pensées Freya n'a pas conscience, elle ne voit que la Semi se grattouiller le nez avec songerie.

" Ha c'est ballot, je retourne pas voir ce vieux fou de panda pour le lui demander, il va m'arracher la tête si je lui dis que je connais pas sa Déesse! " dit la Sadida avec un semblant de voix tremblante tout en repensant à la facilité qu'a eu le viok de l'envoyer valdinguer d'un simple mouvement de la main.

" Bon, il nous reste plus qu'a nous trouver une bonne taverne pour cette nuit et on posera quelques questions pour trouver notre chemin ! " La jeune Iopette se lécha les lèvres rien qu'en pensant à une bonne bière bien fraiche. Celles de Budd lui manquent, il lui faisait une mousse spéciale que pour elle, un gout sucré et sans alcool. Elle a une mimique de désespoir et un gros soupir. " Vais-je pouvoir à nouveau en boire ? " pense t-elle.

Taire et Freya se rendent à la taverne d'Astrub...

Elles entrent en ce lieu d'ivresse au même moment que les derniers rayons de soleil de la journée. Taire va directement au bar commander quelques boissons et un peu de Tofu grillé. Pendant ce temps, Freya scrute les Noob présents, il y en a un beau paquet de monde à questionner! Mais pour le moment, elle n'écoute que son ventre qui crie famine et sa gorge qui est plus que sèche. " Raaaaa, miciii Miss pour la mousse, j'ai trop soif " Elles se regardent, un petit clin d'œil et elles avalent leur bière d'une traite, suivi d'un minuscule " Burp " féminin!

" Mmmmmmh, trop bon " s'exclame la Iopette.

" Trop - trop - trop " suivi la Sadida avec un large sourire.

Un groupe de Noob, n'ayant pas leurs yeux dans leurs poches, regardent la Sadida et la Iopette de bas en haut. Il est vrai que Taire avec son deux-pièces comme simple habit n'hésite pas à rouler des hanches façon bimbo et la Iopette avec sa jupe moulante fendue sur les côtés n'arrange pas les choses, de vraies gourmandises pour le regard des hommes! Ils s'approchent de la table des deux jeunes filles et Miss fait signe à Freya que le groupe va les aborder. Celle-ci jette un coup d'œil furtif mais suffisant par-dessus son épaule pour les détailler. Ils sont vêtus de panoplies vraiment hétéroclites.

Le premier est vêtu d'une coiffe bouftou, une cape noub et des dague du bandit.
Le deuxième, champcoiffe, sac du paysan et trancheuse d'arakne.
Le troisième, coiffe champêtre, capouze et un baton plantouze.
Ces tenues font pouffer de rires nos deux comparses...

Celui qui semble être le meneur demande :

" peut-on nous joindre à vous et trinquer à la belle nuit qui s'annonce ? "

Freya se retourne vers Taire avec une moue entre l'horreur et le dégout qui en dit long sur son envie de compagnie masculine, elle la supplie du regard pour qu'elle refuse l'invitation. Mais Taire se penche sur la table, ce qui donne une jolie vue plongeante sur sa poitrine au groupe de plouc dragueur, et murmure à son oreille :
" Il faut qu'on accepte, ça sera plus facile pour les questionner! Pis si ils sont polis, on aura les boissons et la nourriture pour pas un kama ".

Sur ce, Taire leur fait signe de la tête avec une mine réjouis que oui. Freya détecte une lueur machiavélique dans ses yeux et elle comprend très vite pourquoi.
" Aubergiste, un tonneau de bière et un grand plat de Tofus grillés pour nous, sur le compte de nos nouveaux amis bien sur! " Le meneur du groupe se sent prit à défaut et n'ose pas refuser, il n'a pas le choix, il donne son accord au tenancier des lieux.

" Que font de si jolies personnes dans cette antre de buveurs alors que le soleil vient de disparaitre derrière l'horizon ? "

" Nous faisons un petit voyage entre filles et comme nous avions faim et soif, nous nous sommes arrêtez ici, et comme c'est une auberge, nous allons aussi y dormir. " Répondit Taire sur un air enjoué.

" Dormir ici? Allons donc, c'est un trou! Venez donc plutôt chez moi, vous verrez, il y a tout le confort, et moi et mes amis, nous vous tiendrons chaud "

Freya a un haut le coeur mais cacha sa réaction, Miss l'a deviné et se met à rire. " Pourquoi pas, dit-elle, mais avant, buvons et mangeons! "

Ils discutent de tout et de rien, Taire n'arrête pas de rire pour un rien et se trémousse sur son tabouret, elle pose plein de questions tout en vidant bière après bière. Si le groupe de Noob ne serait pas hypnotisé par les deux fleurs, ils se demanderaient se qu'ils fichent là à être interrogés de la sorte. Freya ne parle presque pas, elle écoute les informations et regarde Miss faire en se contentent de siroter sa bière, elle reste sur la défensive et répond que par des " ouai-nan ". Elle pense à Budd, ce qu'il fait, ou il est, ce qu'il lui arrive en ce moment précis. Ça l'énerve, car elle n'en sait que dalle!

Un des comparse se rapproche de Freya et commence à lui caresser le bras, elle le retire et se pousse de côté mais se retrouve collée à l'autre Noob qui, lui, ne se retient pas de lui poser la main sur sa cuisse! A ce moment précis, la Iopette n'y tient plus, elle glisse sa main sous son tabouret et en ressort son cadeau de fiançailles. Elle le tient tendu face à la figure de son agresseur de cuisse, façon " Parles à ma main ".
Le meneur la regarde et dit en riant :
" Tu penses nous faire peur avec ton petit marteau de fillette? "

Freya tourne la tête dans sa direction avec un léger rictus, ses yeux d'un joli brun-vert se change en un regard d'une noirceur abyssale. C'est le moment que choisi Taire pour se lever de la table, non sans prendre sa bière et une cuisse de Tofu pour aller s'appuyer sur le bar à quelques mètres de là, histoire de ne pas être dans la trajectoire du marteau de fillette...

" Je vous avertis, si l'un de vous essaye encore de me toucher, il va déguster de mon marteau et il me diras quel goût il a, enfin, si vous êtes encore vivants, parole de Freya !!! "

La réaction ne se fait pas attendre, les deux Noob à la gauche et à la droite d'elle se mettent à s'approcher avec les mains tendues, prêtes à palper de la chair de Iopette.

Mais nos deux goujats amateurs sont arrêtés dans leur élan par un haut et fort "Salut Freya, un blème ?"
Tous les regards convergent sur le coté mais personne, puis les regards descendent de 20 bons degrés et, hooo, un Xélor!
" Vas ramper plus loin miniature on e... "
D'un simple geste de la main notre ami Mbzvirus ( car oui c'est bien lui ) fait subir
10 000 années d'ennuis à la chaise du chef de la bande ! Se retrouvant dans le vide, le fessier du Noob tombe et sa mâchoire rencontre violemment la table, ce qui lui fait perdre au passage, une belle rangée de dents.
Il n'ouvre les yeux que pour constater que Mb est sur la table tenant son bras bien haut et que celui-ci est armé d'un marteau, frère jumeau à celui de la Iopette.
En un éclair, le dit marteau fracasse sa tête, celle-ci fracasse la table puis s'écrase sur le parquet ou le reste de ses dents roulent.
Le virus se retourne, pose négligemment le marteau sur son épaule.
"Je disais quoi déjà ? ... Ha oui ... Un coup de masse Freya ?"

Freya ne se le fait pas dire deux fois, un geste en arc à forte amplitude part à la rencontre de la tête du palpeur de cuisse. Mais pour son plus grand malheur, son attaque est retenue par une bloqueuse sur sa chaise. La Iopette en profite pour revenir à l'assaut par un revers magistral et ainsi provoquer une seconde dégustation de cette table forte utile.

Une fois cela fait, Freya se retourne vers le dernier de la clique.
"Bon tu vas répondre à une seule question, tu as intérêt de connaître la réponse sinon je te lâche mon Xélor d'attaque au cul ! "

Le Noob est à deux doigts de mourir de trouille lorsqu'il sent deux bras entourer son cou. Il réalise que c'est la sémillante Sadida qui commence à lui susurrer à l'oreille :
" Oui tu vas répondre à la question mon beau sinon tu vas passer un moment avec mes poupées "
Sur ces paroles, il voit les poupées sur la table, l'une avec une tête qui fait chti-bong- chti-bong et l'autre avec son bandeau qui fait le salut martial avec cette rigidité des psychotiques poseurs de bombes.

" OUI !... OUI TOUT CE QUE VOUS VOULEZ !!!" Hurle notre pauvre idiot de sa voix en pleine mue.

" Voici la question : Ou se trouve la Déesse Pandawa ? " Demande Freya sur un ton presque maternel.

" Quoi ? Je ... Je comprend pas la question... "

Mb fait un pas en avant et le malheureux se couvre la tête des ses deux mains craignant le pire. " La dame te demande ou se trouve la Déesse Pandawa, tu as de la bave de bouftou dans les oreilles? "

" Mais... J'ai entendu dire que du coté du temple de classe Pandawa il y a eu de la casse. Un type dingue aurait tout cramé, aurait tué les prêtres, aurait combattu les dopeuls dans leur dimension... C'est la seule chose que je sache à ce sujet! C'est tout ce que vous vouliez ? "

Miss et Freya ne répondent pas, elles savent qu'elles doivent y aller s'en attendre. Elles prennent leurs affaires et sortent de la taverne presque en courant. Mb n'est pas surprit, il connait Freya et son impatiente! Il regarde le Noob et se dit que, bah, il aura la vie sauve celui-là, dommage!

" Pssssssst... Mb ? "

Il se retourne, c'est Freya dont la tête seule dépasse du cadre de la porte. " Dis, tu peux t'occuper de notre ami, ne te gêne pas! "

La Iopette s'en va rejoindre Taire avec un large sourire !

Dans la taverne, des bruits sourds de marteau se font entendre loin à la ronde...

Budd Wushu

Freya et Miss-Taire ressortent du Zaap, elles se trouvent près de Sufokia et c'est d'un pas décidé qu'elles prennent la direction du temple de Pandawa.

"Ha, vous voilà enfin! Vous avez pris votre temps les filles."

Nos deux compères baissent les yeux et rencontre ceux de Mbzvirus.
"Mais comment?!" ne peut s'empêcher de s'exclamer Freya.
"Je suis un Xelor, donc pour moi être quelque part à un moment donné c'est pas un problème. C'est pas pour rien qu'on parle d'espace temps."

"Oui bien sur,..., heu tu viens nous aider à retrouver mon mari ?
Soit pas si surprise, bon j'admets, j'ai des envies de lui briser les rotules puis de le noyer à chaque fin de donjon, mais au début quand j'apprends qu'il est dans l'équipe je me dis cool.
Et puis, si ne serait ce que le quart du tiers que nous a débiter l'autre débile est vrai; ma force de frappe seras un atout non négligeable."

Les deux enquêtrices ne peuvent qu'être de cette avis et accueil le Xelor dans l'équipe avec joie.

Notre trio sort du mur d'arbre cachant le temple et stop net.
Le temple a subi les affres du combat
Le bambou sacré qui lui sert de passerelle n'est plus.
Le mur Est n'est plus qu'une ouverture béante.
Les prêtres eux mêmes portent les marques du combat.
Et pour finir le temple est entouré de blessé.

Tout en se grattant l'arrête du nez salade ne peut s'empêcher de dire:
"Bon, la rumeur était peut être bien plus fondé que prévu voir en deçà de ce qui c'est vraiment passé."

Miss s'avance vers une jeune Osa.
"Bonjour, qu'est ce qui c'est passé ?"
"Qu'est ce que sa peut t'foutre sal..."
Salade est du genre à apprécier les discussions construite et a y répondre suivant la constructions des dites phrases, par conséquent.
A cette réplique, elle répondit en prenant son interlocutrice à la gorge d'une main, la soulevé de terre jusqu'à ce que son bras prenne un angle de 45° ascendant puis un groupe de ronces sortirent du sol, ronces hérissé de piquant et aux têtes en faux.

"Bon la déchet, j'ai posé une question simple qui attend une réponse simple vu que coté construction mental tu as pas été fini j'en demanderais pas plus."
( Miss ne peut s'empêcher de pensée que budd lui a appris un truc ou deux sur les formulations de phrases a connotations négative. )

"Elle pourras pas vous répondre avec la trachée écrasée vous savez" réplique une voix fatigué dans son dos.

Sur le champs Taire lâche sa proie et se retourne.
La dite proie chute et dans l'instant d'après les ronces s'abattent en cascade provoquant par la même de jolie sautillement de bout de...,enfin vous voyez.

Notre trio fait face au maitre des dopeul du temple celui ci a le bras droit en écharpe et est accompagné par trois dopeuls.
"Vous appartenez a la guilde du pandawa qui a provoqué tout ce beau bordel!
Toi tu es freya je suis sur, fais pas cette tête il m'a parlé de toi et je confirme le fait que c'est un chanceux le saligot. Bon suivez moi."

Le maitre emmène les chasseurs de budd un peu à l'extérieur du camp des blessés.
Il s'installe sur un rocher, se concentre fait venir a lui un quatrième dopeul et il ordonne au quatre de faire une ronde.

"Bon cela a commencé hier.
Ton mari a débarqué et a demandé a parler au premier tonno, titre du prêtre principal chez les panda, puis celui ci ma demandé de permettre a Budd de pouvoir s'entrainer de façon successive avec des dopeul en partant du niv 20.
Pour me rassuré il a préciser que votre Budd aurait pas de doplons que c'était une quête individuel.
J'ai accepté, surtout par curiosité je l'admet volontiers et aussi que j'ai un peu papoter avec lui et ses interrogations et sa vision des chose mon paru intéressante, enfin passons.

Oui passons ne peuvent s'empecher de penser nos trois compèrent car l'intro est du genre comac pour le moment.

Il a laissé toute sa panoplie dans son sac de voyage et il a commencé ces combats.
Je vais être franc sans équipement c'est vite devenu dur et arrivé au stade de quatre défaite consécutive, il a repris un équipement.
Son but était de voir surtout a quel point ses équipements rentrais dans sa puissance et en quoi il était vraiment puissant lui même.
J'en arrive au moment ou sa a merdé,

Bordel, enfin, faut pas être pressé avec ce gus pensèrent de jeunes femmes.

...il venait de mettre sa ceinture des vents quand un Sacrieur Bontarien la invectivé et pas avec le dos de la cuillère je vous le dis!
Budd a fait comme si de rien et ma fait signe de lancer son duel.
Le Bontarien la très mal pris et est intervenu dans le duel brisant par la même les règles de neutralité d'un temple et le respect qui est du aux dieux!!
Bien sur Budd n'avait aucune chance contre la Sacrieur qui était de bien 40 niveau supérieur à lui et en plus lui complètement équipé!
Je suis intervenus mais l'autre con c'est mis à gueuler comme quoi le temple était Brakmarien, qu'il fallait tout raser et bien entendu les Bontariens sortirent les ailes, les armes et leur conneries sur le champ.
J'ai été obligé de faire appel au plus puissant sort d'invocation connu qui fait apparaitre quatre dopeul d'un coup chacun représentant un des aspects élémentaire de la grande PANDAWA!!!
C'est comme ça que le mur à disparu d'ailleur, une tel ouverture dimensionnel a quelques effets secondaires.
Enfin pour faire court on leur a foutu sur la gueule et voila pourquoi il y a tout ce beau monde autour du temple."

"Oui d'accord mais budd est ou?"
Interroge Miss-Taire avec un effort des plus appréciable pour ne pas lui poser la question à grand coup de bâton dans la mouille aidé en cela par le cadeau de fiançailles de Freya que celle ci tiens assez fort dans ses mains pour laisser ses empreintes dessus.

"Heu je crois qu'il se trouvais du coté du mur Est quand j'ai lancé mon sort donc...il est dans la dimension de la déesse je dirais."

Miss-Taire:
Freya:
Mbzvirus:

Nous sommes dans un bureau.
Ce bureau se trouve dans un sous-sol, plus précisément après le 3 ème couloir de gauche juste derrière le second passage secret se trouvant à coté de la statue a droite du grand escalier.
Cette escalier se trouve dans une tour.
Cette tour est celle de Brakmar.

Dans ce bureau deux être fort dissemblable et pourtant lié par la hiérarchie.
Face au bureau, bureau plus noir que la nuit noire si noir qu'on le voit plus par le trou qu'il créé dans la pièce que par sa présence apparente.
Face au bureau donc se trouve la première personne.
Elle est genou en terre en signe de soumission ce qui peut surprendre car quand le regard se pose sur cette être des mots tel que puissance, orgueil et force viennent naturellement à l'esprit.
Mais en cet instant la soumission est de rigueur alors on se soumet face à la puissance représenté derrière le non-bureau.

Cette puissance n'est autre que Fairm-Tha la goule.
Oui je sais, il y a comme une dichotomie entre puissance et goule mais je vais vous expliquer.
Cette goule n'est pas n'importe qu'elle goule, elle est la goule du grand, du magnifique, du TOut PUISSANT RUSHU!
Et quand on est la goule du maître des enfer infernalement cendreuse, on est pas de la goule catégorie Joe le rigolo.

Donc Fairm-Tha avait convoqué un agent de l'œil putride et voici que leur entretient débute.

"Ecoute moi larve."
L'agent frémi sous l'insulte tout autant qu'on son de la voix de la goule qui faisait penser à un Nazghül faisant des vocalise.
"Les médiums, pythies et glandus qui passent leurs temps à regarder de quoi demain sera fait NOUS ont informé qu'un être va bientôt venir/REvenir dans notre dimension porteur en son sein d'une part de puissance divine.
ILS nous faut ce pouvoir, à toi de faire de CE TRuc un allié ou de lui voler son pouvoir avec ceci."
Et Fairm-Tha jette une sorte d'aiguille à tricoté taille poignard fait de verre aussi bien dans sa pointe que dans sa tête.
"Cette allié POTentiel apparaitra en un lieu de renaissance mais point là ou les âme commune vont seul des être cherchant la RESolution d'un chemin tortueux pour un groupe par leur propre MoRt s'y retrouve.
PAS de question, c'est tout ce que NOUS savons.
VA larve et n'échoue pas."

La larve partie, elle se dirigea sans hésitation, elle savait ou se rendre, elle avait aussi un petit espoir mais elle l'éteignit rapidement, pas question de connaitre la déception.
Elle s'équipa et partie attendre sa proie/son élève.

"Larve" est là."

Voilà plus de 3 semaines que "larve" attend et sa devient carrément bien reloue comme attente!
Sa seul occupation est l'éradication de couillon, bon elle les tu pas juste parce que ce sont des couillons mais aussi pour récupérer leur possessions; elle avait vu cour niveau singe.
En même temps "larve" se fustige pour la énième fois, ces cons de voyants ont pas précisé quand "il" arriverait.
La porte Sud de la pièce s'ouvre, comme il y a personne d'autre dans la pièce cela signifie que du noob se préparent à rencontrer leurs funestes destin.
"Larve" se lève, fait quelques mouvement pour détendre ses muscles et se prépare a savourer cette petite récrée.

Redgir referme la porte derrière elle/lui.
( Oui le doute est toujours présent quand a l'accord à employé pour définir de façon précise le...la...heu...enfin vous comprenez je suis sur...à moins que vouliez levez le voile ???? Non, je n'en suis pas surpris, donc on continu l'histoire avec ce doute persistant et qu'on ne veux pas lever de nous mêmes. )

"Salut" lance une Maemi en pleine forme et pleines de formes.
"Donjour, Maemi comment vas tu aujourb'hui?"
"dien, BIen, bien,...Je passais voir Freya, elle est comment ?"
"Comme tout les jours depuis qu'elle est revenue be ses recherches de Budd" 
"Mouais, je vais peut être éviter de l'embêter alors et puis je tiens à mon beau pelage,
Homer n'a pas encore retrouver complètement le sien depuis la fois ou il a sous entendu aux oreilles de Freya qu'il fallait arrêter de chercher Budd.
Mais dis moi, mon petit Mb est il avec elle?"
"Elle était toute seul la pauvre...toute seul assise à la table." 
"Bon alors je vais chercher mon xelortoys, vu que Kagura est pas dans le coin."
Et sur ces paroles Maemi s'en va d'un pas athlétique et svelte chercher sa proie.

Red aussi s'en va, après tout que faire, depuis des semaines c'est comme ça...
"Tiens je vais me faire un petit lady, moi. C'est rigolo les ladys."

Freya se tendit vers l'arrière pour essayer de soulager son dos mais en vain.

"Tu ne peux pas continuer à cacher ton état princesse" sentence une Miss-taire accoté à l'escalier.
"SI!" affirme une Freya obstiné, buté, mono maniaque.
"Sort de sous la table Razmoket, Maemi est partie et j'ai besoin de mes soins journalier."
Mbz sort de sous la table, ce qui est des plus facile quand on est plus petit que la dite table.
"Freya, ça devient dangereux pour toi"...devant le regard de braise de Freya son Xelor d'attaque ne peut que baisser les yeux.
Freya relève sa tunique et dévoile...
...un ventre rond.
Razmoket pose ses mains sur le ventre et commence à faire appel à ses pouvoirs.
La magie Xelor est puissante mais aussi fort dangereuse et ce qui le gêne le plus c'est que le danger repose sur les seuls épaules de la mère et de son fils.
Il ne l'a dit à personne mais c'est un fils que Freya attend, un fils de Budd.
Il fut un temps ou cela aurait bien fait rire Mb cette idée d'un Budd papa, mais après tout, ils ont bien changé l'un et l'autre. "Les Femmes" ne peut s'empêcher de souffler notre Xelor.
Il retire ses mains.
"C'est fait"
Freya rabat sa tunique.
"Alors Taire, c'est bon, tu as vu le cœur de Budd battre, tu es rassuré!"
"Je sais que tu peux me dire qu'il est toujours vivant que tu sens son amour dans ton cœur, mais je préfère deux avis."
La pièce après avoir été parcouru par la chaleur des paroles véhémente s'engourdit dans le froid glacial du silence.

"Larve" lève les yeux, l'air est bizard il se passe quelque chose.

Freya se lève d'un coup, Taire et Mbz sont à ces cotés dans l'instant pour l'empêcher de tomber.
"C'est le bébé?" demande une Salade nerveuse.
"Non" souffle une Freya se tenant le cœur.
"Surement pas!" affirme un Razmoket énervé qu'on sous entende qu'il ne maîtrise pas le continuum espace temps.

"Larve" est debout et vérifie que sa panoplie intégrale d'objivan est en place.
L'air miroite et se tord puis c'est le bruit de l'univers se déchirant comme une feuille de papier cosmique.
"Il" tombe sur le sol sablonneux.

"Il est là!! Il est de retour!!" hurle une Freya hystérique en remuant une salade comme un fétu de paille.
Celle ci réussi à se dégager, " Tu parles de Budd, c'est ça ?!"
Freya s'écroule dans les bras de la Sadida et pleur de joie car oui son mari est de nouveau en ce monde.

Budd est sur le dos, il porte sa main à son crane.
"Putain de bordel de gueule de bois des siècles passé!"
Il regarde un peu autour de lui.
"Pas de lait de bambou en vue et merde, bon je suis où?"
"Tu es dans le donjon du Minotoror" répond une voix dans son dos.
Il se retourne doucement et regarde son interlocuteur.
"C'est carnaval? Bon Arlequin tu me fil ta paluche que je me lève..

"Arlequin" tend la main et relève Budd.
"Alors Bozo, on..."
La phrase se perd dans une expiration forcé.
Expiration du à un marteau frappant au ventre avec puissance et détermination puis le dit marteau se relève avec vigueur vers la mâchoire de notre panda et celui ci après un joli envol retourne saluer le sable de la salle.

"Ok on est susceptible."
Budd se redresse et tangue légèrement mais ce maintient debout.
"Bon Arlequin..."
Le marteau c'est relevé mais tombe des mains de son propriétaire, un nuage de fumé lui a fait cracher ses poumons.
Un Wasta se tient juste derrière lui est rempli son office avec sérieux et pendant ce temps Budd commence à faire déferler une pluie de feu sur son ennemi.
Budd gagne mais.

"J'ai gagné mais tu as retenu tes coups vu que tu n'a employé que des sorts commun et des armes pour me vaincre, d'ailleurs joli arc c'est une arme qu'on voit rarement employé. Tu es plus fort que moi et je respecte ta puissance mais pour moi tu reste Arlequin ou alors tu apprend à t'habiller."
...
"D'accord" est la réponse
qu'on pourra qualifié de succincte mais sans équivoque de Arlequin.

"C'est pas tout ça mais on va pas s'éterniser là donc si tu emploi toute ta puissance on se fait le boss à deux."
"Impossible je suis en quête de Force je ne peux employer que les sorts de tous et des armes, je n'ai pas le droit de faire appel aux pouvoir divin."
"Amusant moi c'est ce qui défini un Brakmarien ma quête et je pense que un des éléments est la force, la puissance et le fait de savoir l'employer enfin...
Bon on se trouve deux trois couillons et on se le fait ce donj."

Pendant ce temps.

Freya se concentre sur son lien avec Budd.
Il est ténu mais elle le tien fermement surtout que contrairement au début de son escapade elle arrive a sentir la direction mais pas sa localisation exact.
Elle a les yeux plissé de concentration, oui là, il est là.
La Iopette tend la main dans une direction.
"Y a quoi par là?"
Mbz regarde et répond: "Heu l'armoire."

La gifle clac, la joue s'enflamme et les esprits se figent.
Notre futur mère se laisse choir au sol c'est genoux frappe durement le sol.
"Je le sent mais je ne sais pas ou il est précisément. La seul chose que je sache c'est la direction."
Elle relève la main et la pointe vers l'armoire.
"aidez moi."
Miss-Taire relève Freya.
"Il semblerai qu'on va aller faire un tour sur l'ile d'Otomaï enfin je crois que c'est la direction."
Et Mbz de rajouter.
"Et si c'est pas là qu'il est comme tu auras une nouvelle direction on fera une triangulation et hop le tour sera joué"
Devant les regards perdus.
"Oui heu vous inquiétez pas je m'occuperais de faire le triangulation c'est un truc de Xelor."

Budd n'est pas sur l'île d'Otomaï.

Grâce aux informations de Freya et à la triangulation de Mbz, l'île du Minotot est leur nouvelle destination.


***
        
Nos deux compères ont trouvé un groupe.
Ils leurs sont plutôt tombés dessus et aux premières protestations; Arlequin leur démontre que faire front commun face à un maître du bâton était une très mauvaise initiative.



***
        

"On est enfin arrivé, Freya quel direction?"
Depuis que la recherche de Budd se confond avec une traque Razmoket à pris la direction des opérations. Il ne peut s'empêcher de penser au fait que Budd lui a confié la tache de protéger Freya en temps que son Xelor d'attaque et que là il joue le chien de chasse...il s'ébroue l'esprit, ce n'est pas le moment de laisser ses idées à la Budd le gêner.
"Il est par là Mb."
"Heu...c'est le donj par là. Ok je suis puissant et tout et tout mais pas à ce point Freya"
"On demande de l'aide." fait remarquer une laconique Salade depuis que le mystère se limite à attendre la direction.
Aussi tôt dit aussi tôt fait.
Isiolia est la première à répondre positivement à l'appel.
Elle est suivit de peu de la sémillante Maemi qui fait frémir Mbz et rougir Freya lorsqu'elle arrive à l'île et se colle à elle pour lui glisser à l'oreille quelques mystérieuses paroles.
Mais Miss-Taire voie de suite le jeu de la queue de l'Ecaflipette.
La dernière à arriver est Hevein, toute sympathique et touts crocs sortient pour son alchimiste préféré.
Razmoket réalise bien vite qu'il est entouré d'une partie des fleurs de Budd, il ne peut s'empêcher de sourire à cette idée et son moral remonte d'un cran.
Alors que les 6 compagnons sont sur le point de pénétrer dans le donjon.
"Hé Ho!!!
M'oublier pas hein!
Là ou y a un Lady ya Red!"
C'est donc à 7 qu'ils pénètrent dans le terrible Donjon Du Minotot.

La tactique pour le donjon est rapidement mise en place.
Isi connaissant bien les mécanismes de ce donjon sera la guide, épaulé par Mb pour lui éviter toute mésaventure.
Une fois dans le donjon, Freya est pris de violents maux de tête, salade intervient vite et lui ordonne de relâcher son lien avec Budd car la magie des lieues s'oppose à toute "aide" directionnel.


***
        

Pour Budd et Arlequin cela se passe un peu pareil.
Arlequin ouvre la voie et Budd se retrouve avec les trois Pedro.
Ceux-ci montre d'ailleurs rapidement à Budd que des notions tel que la tactique, la coopération et deux, trois autres principe de base leur font cruellement défaut.
Après deux tentatives explicative ou il reçu pour réponse un regard bovinoferroviaire.
Il décide de passer à l'étape trois de l'enseignement suivant les principes de la nature.
Au combat suivant il lance ses élève au milieu des monstres avec accompagnement de flaske.
Les notions de placement ainsi que de tir ami par abus d'emploi de sort de zone sont de suite fortement appréhendées.
La dernière salle se présente et le combat final n'est que formalité, il n'y a que trois pertes dans le groupe autant dire rien du tout.



***

        
"NON!!!
DE DIOU D'UN TOPINAMBOUR KÜT!!
Il est plus dans le labyrinthe, il en est sorti."
Freya se dirige vers le gardien du lieu.
"Le fossile tu m'ouvre la porte de la vache des sables sur le champ!
Allons ma petiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii...!!!"
Le gardien est au sol immobile seul des larmes coulent sur ses joues.
Freya quand à elle vérifie que sa botte n'a pas eu a pâtir du choc.
Cela fait elle se penche vers le vieux et...
"Je vais compter jusqu'à 5 si tu ouvres pas d'ici là je recommence et ainsi de suite jusqu'à ouverture de la porte."
Autant vous dire qu'elle n'a même pas besoin de prononcer le 1.

Freya entre et voie le Mino, celui-ci est encore sonné de sa dérouillé prise quelques minutes plus tôt.
Elle décide d'entamer sur le champs la négociation des informations qu'ils possède sur Budd.
Elle lui fonce dessus, le plaque au mur, lui montre sont épée du Dark Vlad en lui expliquant comment elle la prise à son ancien proprio apres en avoir fait un tas de charbon.
Le Minotot n'entend pas particulièrement le discours mais voit parfaitement la lame de feu étant donné qu'elle se trouve à une paume de sa rétine.
Durant le cour magistral qu'elle inflige au Minotot, elle appel à plusieurs reprise celui-ci "Bacon sur pattes" et fini son monologue en lui précisant qu'elle a faim.
Vous vous doutez que le "Bacon sur pattes" indique rapidement une paire de fiole de potion de rappel abandonné sur le sable.

"Bon ba go Astrub" déclare une salade mélancolique.


Freya

Voici le groupe des sept qui arrive au Zaap d'Astrub, Mb arrive en tête... Il regarde rapidement autours de lui et d'un regard style Pitt Bull enragé hurle " PLACE BANDE DE NOOB, LAISSEZ PASSER AU LIEU DE VOUS INCRUSTER DEVANT MON CHEMIN ! ET PAS BESOIN DE REGARDER CES FILLES EN BAVANT SINON VOUS ALLEZ GOUTER A MON CHER ET O COMBIEN TENDRE MARTEAU ! " Ceci dit, il met en évidence celui-ci en le maniant comme une brindille de paille en le faisant tournoyer pour finir posé sur son épaule.

" Tient, Il ferait bien le coupe-herbe dans mon jard... * FRACK * " Le noob qui commença cette phrase ne put la finir autrement que couché à 5 ou 6 mètres de là, en crachant ses dents. " F'est pas vufte ! " Le xélor plus rapide que son ombre, avait remis son marteau en place, la seule chose qui trahi son acte, c'est que l'arme avait changée d'épaule. Razmoket s'éloigne suivi du groupe avec un grand sourire et en sifflotant.

" Dîtes, c'est pas que nous Zaapons et marchons depuis un bon moment, mais........ ! * Krrrroouiiiiik * Ben oui, j'ai faim ! " Fit Miss en posant une main sur son ventre comme si ça allait diminuer le son de gargouillis.

Isiolia regarde Taire avec les yeux écarquillés " Waaaaouw, jamais entendu un ventre hurler! Tu peux le refaire? " Miss lève les yeux au ciel , soupire et avec un avec un haussement d'épaule " Attends une ou deux minutes et je vais te bouff... "

" FREYAAAAAA... Héééééé... FREYAAAAAAAAAA !!! " La susnommée se retourne en une fraction de seconde, elle reconnait cette voix, même intonation et consonance que la sienne, elle l'a entendue au tout début de son enfance et ne l'a jamais oubliée! La Iopette n'y croit pas ses yeux, elle les frottes, les plisses pour avoir une meilleure vision et... " MAIS OUI, MAIS OUIIIIIIII, C'EST ELLLLLEEE, C'EST ELLLLEEEE " Freya se met à courir comme une dératée dans la direction d'une Fecatte en sautillant, en hurlant, les larmes lui coule sur les joues, elle n'y croit pas... Les deux filles se jettent littéralement dans les bras de l'une et l'autre. Elles sautillent en rond sur place en se tenant les mains, elles hurlent à casser les oreilles " J'Y CROIS PAS, J'Y CROIS PAS... " " MOI NON PLUS, MOI NON PLUS... " " PINCE-MOI, PINCE-MOI QUE JE RÊVE PAS... Ouille, mais pas si fort " La Fécatte lui tire la langue " Ben tu m'as demandée ^^ "

Pendant ce temps, les compagnons de route se sont réunis autour du couple Fécatte-Iopette " Euuuu... S'cuzez damoiselles, mais si vous voulez qu'on participe à votre délire va falloir éclairer nos lanternes parce que là, on se sent un peu comme dans la forêt sombre d'Otomail " s'exclame Red en se grattant la tête!

Le couple arrête de sautiller et toujours en se regardant dans les yeux, d'une même voix " C'est ma soeurette ! "

Pétillante serra encore une fois sa soeur contre elle. " Mady-Ly " " Freya " Répondit celle-ci... " Tu m'as tellement manquée "

....... ( silence abyssale, quelques larmes coulent )

" Waaaaaaa, tu nous as jamais parlé que tu avais une soeur Freya " dit Maemi en regardant de bas en haut la jolie Fécatte " J'peux la prendre dans mes bras? "

" HEEE HOOOOO, c'est bien tout joli tout ça, je veux pas casser l'ambiance mais si je mange pas dans les instants qui viennent, je réponds plus de mes actes " dit Miss en se tenant le ventre à deux mains cette fois...

Isiolia regarde Miss toujours d'un air amuser en entendant son ventre crier famine
" Ok ok Taire, on se trouve une taverne on va manger et parler un peu de tout ça "

Le groupe se met en route et ne tarde pas à trouver leur bonheur!


Le groupe arrive enfin dans la taverne et se placèrent à une table, Miss qui n'en peut plus tellement son estomac se serre qu'elle vide d'un coup les graines de pavot grillées qui étaient dans le bol comme amuse-bouche.

Toute la troupe la regarde avec des yeux écarquillés et amusement en finissant de s'installer! Taire repose le bol, elle a des graines autours de la bouche et tout en mâchouillant elle crie en levant la main " Auberchichte on ourrait... "

" Laisse " fit Red en lui baissant la main " Je vais commanber la victuaille ! "

" LES victuailles tu veux dire " lança Maemi " J'ai aussi la dalle moi !! "

" AUDERGISTE, NOUS VOUBRIONS CE QUE VOUS AVEZ DE MEILLEUR ! " Crie Red.

Trois Noob avec pansements et plâtres accoudés au comptoir se retournent pour voir qui ose interrompre leur beuverie en hurlant! Miss et Freya les reconnurent de suite, c'est les trois zozo qui les avaient dragués à leur première venue en ces lieux.

Taire déglutit bruyamment pour avaler le reste de graines, d'un bond elle saute sur son tabouret et avec de grands gestes des bras à leur intention " Hééééé, mais c'est nos grands coupaings de l'autre jour! COUUUUU-COUUUUU... "

Leurs visages passent du pourpre au vert avec de grands yeux exorbités quand ils aperçoivent le haut d'un marteau sautiller derrière la tablée des jeunes filles. " Nan Mb, reste ici, c'est pas le moment de refaire la déco, Salade à faim et moi aussi " dit Freya en essayant de retenir tant bien que mal le Xélor. Les trois Noob se ruent vers la porte pour ne pas subir à nouveau une magistrale claque.

" C'est comique de voir trois personnes essayer de passer une porte en même temps, j'avais pas encore vue ça " s'exclame Maemi avec un rire haut en couleurs.

Hevein revient à la table avec les boissons plein les bras, un tonneau quoi " Ben dîtes, faudra un jour nous expliquer pourquoi vous faites si peur, pourtant on est jolies nous toutes, bizarre ! "

Miss et Freya désignent en même temps du doigt Mb qui remonte sur son tabouret " Quoi? je leur ai juste appris un pas de dance " dit le Xélor d'attaque en se versant un beau gros verre de bière.

Isiolia, Miss, Maemi, Hevein, Mady, Red et Freya se mettent à rire de bon coeur, cela leur fait un grand bien dans cette quête de la recherche de Budd.

La nourriture arrive enfin et chacun mange à sa faim. Les ventres bien remplis, Mady et Freya s'éloignent un peu du groupe qui festoie pour se parler de toutes ces années séparées l'une de l'autre.

" Alors Mady, tu étais ou toutes ces années? J'avais demandée à mes parents adoptifs mais ils me répondaient tout le temps qu'ils ne savaient pas. Je ne les ai jamais cru car j'étais cachée dans le jardin quand on t'a emmenée! "

" J'ai été élevée par un père adoptif, il m'a apporté beaucoup d'amour tu sais. Mais il fallait aussi que je fasse quelque chose de ma vie, donc un jour j’ai rencontré Ronald le sage Lenald et j'ai suivie son enseignement pendant 5 ans sur l’ile des wabbits. Ensuite je suis partie sur l'île de Nowel en exil... Tabarnak, vive les fourrures là-bas "

" Ha ben voilà pourquoi malgré toutes mes recherches, je t'ai jamais retrouvée, tu étais sur l'île de Nowel et c'est la seule place ou je n'ai pas pue accéder... Mais tu es là aujourd'hui et je suis super heureuse ^^ "

" Oui, je voulais aussi revenir sur le continent pour te retrouver, mais j'étais bloquée, jamais de bâteau. Alors qu'un jour je me baladais sur les rives de la mer gelée, j'ai trouvée une popo de rappel dans la glace, ni une ni deux, j'ai bue et me voilaaaaa "

Miss qui écoute la conversation des deux soeurettes d'une oreille se redresse d'un coup et s'écrie " NOM D'UNE POUPEE KAMIKAZE "

" Euuuuu... Bernadette ? " dit Isiolia pour continuer à rire.

" Mais nan, pas le Prénom d'une poupée, je viens de me rappeler d'une chose...! " Miss empoigne légèrement le bras d'Isi " Tu te souviens pas? Au Minotot ? "

" FREYA " hurla presque hystérique Salade " Tu te souviens à côté du Bacon sur pattes? Il y avait deux fioles de potion de rappel abandonnées dans le sable! "

" Oui je me souviens bien de ça... Et alors? "

" Mais tu fais exprès ou tu es vraiment Iopette? " répond Miss toute excitée.

" Ben à priori je suis une Iopette, attends, je vérifie... "

" Je peux t'aider à contrôler tes courbes Freya " fit Maemi en faisant mine de palper dans le vide avec ses mains.

" Mais laissez-là s'exprimer à la fin, vas-y Miss, expliques ! " Mb remis le silence à la table et tout le monde se tourne vers Salade avec toute l'attention qu'elle mérite.

" Voilà, je pense être sur une piste... Budd est passé par le Bacon sur pattes, on en a la preuve, sa marque de rôtissage! Hors, il y avait aussi deux fioles de rappel dans le sable donc... "

" QUOI DONC QUOI... " s'écrie Hevein.

" Deux secondes, j'y arrive! ... Alors ... Soit quelqu'un l'a récupéré avant nous ou il a trouvé un compagnon de combat. "

" Euuuu Freya ? " demande Mady en lui tirant sur le bras " C'est qui Budd ? "

" Budd, soeurette, c'est MON mari, MON Panda " répond pétillante en regardant les autres filles de la table " MON mari, MON Panda "...



Suite RP 2


Dernière édition par Freya-Gozh le Dim 20 Avr - 12:25, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

RP 2

Message  Invité le Dim 20 Avr - 8:57

Budd Wushu

Fairm-Tha la Goule est assise à son bureau.
Toujours ce même bureau qui n'est là que par l'absence qu'il impose à la pièce.
Bien calé dans son fauteuil, Faimr-Tha la Goule lit une missive.
Pour être précis elle re-re-relit le message.
Le texte est fort intéressant, point par le style mais plus par l'exactitude des silence caché et sous jasent.

Fairm-Tha la Goule quitte le raport des yeux et les laisse trainer sur son bureau immaculé de toute chose.
Si elle devait faire un résumé du texte et d'ailleurs elle se doit de le faire afin de synthétiser ses pensées.

Un panda est apparu dans une déchirure de la réalité à l'endroit indiqué.
Mais pas de super pouvoir, juste un gros con d'alcolo pyromane.
Qui face au faible agi comme un osa face aux invocations; ce qui soit dit en passant en fait une bonne recrue et de plus Fairm-Tha la Goule aime le surnom donné à l'agent
"Arlequin".
Il est vrai que le personnage est haut en couleur.
Le corps de Fairm-Tha la Goule est parcouru de spasme digne d'un pneumonique agonisant mais qui chez elle est signe d'un bon rire franc.
Elle se concentre de nouveau car le rapport ne se résume pas à cela.
"Arlequin" suppose que le pouvoir est enfermé dans le corps du panda et qu'une situation donné pourra révéler cette puissance. Comme "le connard" se prend pour un guerrier, un combat particulièrement rude pourrait déclencher la révélation de cette puissance.
Enfin tout ceci n'est que supposition.
Ce qui n'a en rien empêcher "Arlequin" de se lancer avec le panda dans des donjons ardus et de défier des groupes d'aventuriers.
Mais sans succès.

Fairm-Tha la Goule se demande se qui est caché.
Elle regarde son bureau puis la porte.
Depuis combien de temps n'est elle pas sorti?
Très longtemps de dit elle et encore plus long depuis sa dernière sortie hors de la ville.
Peut être devrait elle aller voir de plus près tout ça.
Ou pas...

Miss-Taire se lève et va enlacer Freya.
"Budd est ton Homme et nous toutes le savons.
Nous avons été ses fleures mais il n'a plus qu'une fleur et c'est toi."
Et une Maemi espiègle ne peut s'empêcher de rajouter.
"Ce qui est bien dommage, il avait le poil juste ce qu'il faut et c'était un bon adversaire."

"Tu es mariée sœurette j'en reviens pas. Bien que moi aussi alors...
Kré non Diou! Pas à un Karibouc j'espère?
Non à un gentil Iop...oui, bon, ok, il a aussi un corps qui rien que d'en parler me fait...

STOP!!! On a tous compris, tu es une gozh."
Tranche une salade impérieuse.
"On reparlera de ton mari et de si vous êtes chatouilleux."
Déclare une Maemi alléché et à la queue agitée.

Mady-ly regarde la table puis pose la question.
"Ton mari, où est il que je le jauge?"

Un démon des triste pleur qui passait par là, décide de s'installer un moment pour se taper un bon gueuleton.



***
        

Budd avait proposé de se faire un *pti donj*.
Le résultat fut que Arlequin l'emmena à l'arche d'Otomaï. En temps normal c'est devenue un donjon facile mais bon là avec seulement un gus qui se limite...
Les flibs étaient le plus gros risque mais avec stabilisation les petits bleus ne risquaient pas de le téléporter près d'un flib et à lui de sortir Arlequin de leurs griffes.
C'est donc plus serein que Budd se retrouva devant la salle du capitaine.
Arlequin prit le temps de sélectionner soigneusement son arme.
Un assortiment recouvrit le sol de la pièce.
Certaines armes furent rapidement éliminée comme l'arc.
D'autres avec plus d'hésitation comme une Rilleuse et une Sueur Rance.
La sélection s'acheva sur la validation d'un marteau après une longue hésitation avec une paire de dagues.

Dans son ensemble le combat se déroula sans encombre.
Bien que Arlequin fut au début agrippé par les flibs, l'intervention de Budd et de son tonneau régla le problème.
Quand au Gourlo son cas fut simplifié par le fait qu'il envoya les barriques attendu par notre duo.
Celui-ci mourut des coups de marteau infligé par arlequin qui se cachait derrière le tonneau affaiblissant.
Budd ne put qu'apprécier le choix fort judicieux de l'arme.

De ce premier donjon qui fut suivit d'autres entre coupé de traques et autres affrontement entre aventuriers.
De ce premier donjon donc, Budd conclu que la force était indispensable mais n'était point un but en soi.
La force permet d'agir suivant sa volonté elle est un outil, un moyen d'accomplissement.
La force est sans intérêt par elle même.
Sans but elle ne sert à rien.

Budd avançait sur le chemin...

"Pourquoi tu t'es arrêté papa? Je veux la suite de l'histoire."
"J'essaye de faire le tri dans mes souvenirs Lee, tout n'est pas intéressant et je cherche les moments clé." Répond un Budd assis sur son lit, dos au mur, les yeux perdus dans un ciel que le plafond obstrue.
"Tu as bien raison de faire le tri, Amour." Sentence une Freya allongé dans le lit d'à coté.
"C'est bon tu as fait le tri?" revient à la charge le petit panda.
"Non"et Budd soulève son fils et de le faire voler jusqu'aux bras de sa mère.
"Mais, t'es dingue!" s'exclame une mère avec un fils hilare et ivre de son vol d'une seconde.
"Oui de toi mon amour."
"Aller maman raconte si papa peut pas."
"Une seconde, une seconde...oui donc nous étions à la taverne et...



***
        


La table était bien silencieuse.
"Je suis pas sur d'apprécier ton mari sœurette vu ce qu'il te fait."
"Il m'aime Mady, IL M'AIME."
"Oui, oui" intervient une salade voulant évitez un dérapage.
"D'ailleurs ou est il?"
Les sourcils de Freya se froncent, "c'est bizard j'ai l'impression qu'il est revenu sur ses pas, non pas tout à fait plus à l'ouest."
Salade se lève.
"Bon on y va, qui nous accompagnes ?
Avant que vous disiez tous moi, je tiens à préciser que c'est une traque, une enquête de longue durée pas un sprint donc c'est un engagement sur le temps."

"Moi, Budd m'a confié sa femme je ne vous lâche pas."
"Moi, Freya est ma sœur pas question de ne pas vous accompagner."
"Moi, j'ai des cartes et puis c'est mon parrain."
...

"Ok, on est donc 5 alors on est partit."
Miss-Taire de quitter la taverne sans se retourner.
Les quatre la suivent, ne sachant pas ou elle les emmènes.
Ils arrivent au Zaap, elle se retourne. "Direction Otomaï, les côtes pour être précise."

Le vent est fort sur la côte en ce jour.
Et c'est une Freya au visage caché par sa chevelure qui se concentre pour sentir son mari.
"Il est par là,...DE DIOU DE P DE RA:shock: DE M, Il a encore bougé!

"Ce n'est pas grave on va quand même vers là ou il était, nous avons besoin d'informations." Miss-Taire sent les énigmes et elle en sent une grosse malodorante dans cette histoire.
"On ferait mieux de foncer dans la nouvelle direction, avant qu'il ne bouge de nouveau." affirme Mbz.
"Non, on ne sait pas pourquoi il va à un endroit plus qu'un autre on en sait pas ce qui le pousse, Budd est pas du genre à aller quelque part sans but."
Ce n'est pas la phrase mais le feu qui anime la voix de Miss-Taire qui décide le groupe à suivre.
Bien vite Salade c'est ou il se rende et en conséquence le groupe accélère.
"Merde, l'arche...c'est du Budd tout craché de se faire ce truc relou comme il n'y a pas. Bon alors Salade pourquoi il est allé là ?"
Mbz se rend alors compte que Taire n'est plus avec eux, elle est dejà à l'intérieur.
Lorsque le groupe la rejoint c'est pour constater qu'elle parle à tout les aventurier qu'ils croisent.
Elles les interroge sur Budd bien entendu.
Elles se retrouve bredouille.
Mais ne se démoralise pas et propose de faire le donjon pour que Freya puisse employé ces méthodes d'interrogatoire sur le Gourlo.
La réaction la plus surprenante est celle de Mady qui est très heureuse de faire ce donjon avec ces nouveaux compagnons, il faut bien admettre qu'elle est du genre enthousiaste la sœur de Freya.
Le donjon se fait sans anicroche et le groupe en profite pour mieux connaitre Mady.
Dès qu'un gus est sur leur chemin, Miss-Taire l'interroge.
Sans grand succès jusqu'à la salle précédent l'antre du capitaine.
Là un sadida sort la tête de derière un amoncellement de tonneau et salut le groupe d'un bâillement.
"Bonjour, je suppose que tu dors là depuis une semaine donc si je te demande si tu as vu un panda attaquer le capitaine seul ou avec un compagnon."
"Bhhhaaaa schi jl'ai zé vu."
Le sommeil quitte sur le champ le sadida quand il réalise que tout le groupe le fixe.
Mais il se démonte pas et
"Bonjour je m'appelle Verte Broussaille et oui j'ai vu un panda se lancer avec un autre gus dans un duel épique contre le Gourlo. Mais je vous dis tout seulement si vous acceptez de me prendre avec vous car je voudrais bien quitter le navire."
"Ok, pas de problème." affirme une Taire retenant avec l'aide de Mady, une Freya n'aimant pas le chantage.
Le combat se déroula sans problème et Verte Broussaille raconta comment il avait vu celui que Budd appel Arlequin choisir ses armes et après n'avait pu s'empêcher d'observer leur combat et il était claire que ce combat l'avait impressionné.

Après le combat Verte Broussaille remercie le groupe et s'en va voir ailleurs.
Et tout le monde observe Miss-Taire.
En effet la sadida cogite, réfléchi, examine.
"Bon, Budd n'est pas seul.
Il est avec un compagnon mystérieux qu'il surnomme Arlequin du à son accoutrement en panoplie objivan.
Le problème c'est que je pense que cet Arlequin attendait Budd, enfin je ne suis pas sur mais je trouve que le coté comme par hasard, un peu gros.
Freya pendant que nous étions là comment a bougé Budd ?"
"Il est allé d'abord à Brakmar je dirais, puis il a fait plein de mouvement, j'ai du arrêter de suivre ses mouvement cela me faisait mal au crane."
"Parfait, je sais ce qu'il faisait, non, rectification je sais ce qu'ILS faisaient."

Avec Arlequin, Budd enchaina donjons, traques, conquêtes de prismes.


Pourtant dans ce maelström des moments tel des trouées de soleil sous un temps gris perle sont à jamais encrées en la mémoire de notre panda.
Et c'est un de ces moments qu'il comte à son fils confortablement installé dans les bras de sa mère.



***
        

Le Goulet du Rasboul.
Autant dire que faire ce donjon à deux est pas facile, les Kilibriss ont de quoi rendre nerveux plus d'un aventurier, mais a force de combats Budd avait développé une certaine confiance dans les capacités de Arlequin.
Notre duo arrive au nid de la Bête et là Budd aperçoit sur une branche morte un Cra portant les insigne Brakmarien.
Mais son troisième pas n'est pas encore esquissé en la direction de l'homme que...
"Tu es prêt ? On y va" déclare la voix couverte mais non moins forte de Arlequin.
"Non."
"Quoi, non ?!" s'étonne Arlequin.
"Tu me demande, je te répond. Je vais parler au Cra." et Budd joint le geste à la parole.
( Enfin plutôt la parole à la parole mais bon on est pas là pour ergoter, non plus. )
"Salut, tu es un Cra spécialisé feu; me trompe je ?"
"Oui c'est exact et heu bonjour."
"Cool Raoul mon gars on dirait que tu passe un examen du rectum, tu veux boire un truc ?"
"Merci, mon..."
"Budd, juste Budd."
"Merci Budd"
"Dis moi tu veux cramé du Rasboul avec moi ?"
"On a pas besoin de lui, tu viens ou je le fais sans toi." affirme un implacable Arlequin.
"Bon Arlequin t'es gentil mais tu vas assimiler un truc ou deux. Si tu veux te le faire seul le Rasboul, tu es libre on est pas marrr... on est pas ensemble à la vie, à la mort même si d'après moi se sera ta mort d'y aller seul.
D'autre part ce Cra est Brakmarien donc c'est un frère d'arme par conséquent si il a besoin d'aide."
Se retournant vers le dit Cra.
"Tu me dis si je me goure."
Retournant à Arlequin.
"Donc si il a besoin d'aide parce qu'il est seul face au Rasboul moi je décide de l'aider.
Etre Brakamrien c'est agir librement.
Alors petit un coup de main pour quitter les lieux ?"
"On a pas besoin de lui, nous sommes fort." sentence Arlequin.
"Merde! cela te vas comme force?, Bon alors moi je suis pas un fan de la défaite et de la mort par conséquent je suis du genre à assurer."
Budd dépose son regard enflammé sur le Cra.
"Tu veux venir ou pas petit ?"
"Heu faut pas vous engueuler, vous savez moi je suis là que depuis hier al..."
"Quoi! Hier bon c'est tout vu, on te sors de là mon gars."
Phrase fortement appuyé d'une bonne claque dans le dos et d'un verre bien rempli offert pour sceller la chose.
"Si entre Brak on s'entraide pas je sais pas qui nous viendra en aide."
"Ok mo...ok Budd."
Et c'est donc contre trois étranges bozos que le rasboul si fit tondre la couenne.

Après avoir quitter le jeune Cra ainsi que l'île d'Otomaï, Budd repensa à ses dires et en conclu que la liberté était une dominante majeur.
La liberté offre le choix et ce pouvoir était indispensable.
La liberté lui avait permis de répondre à Arlequin et d'aider ce jeune Cra.
Mais à y réfléchir était ce la liberté qui avait aidé le Cra ou le fait que de voir ce gus là, avait intrigué, intéressé notre panda...



***
        

"Il dort?"
"Oui, bien sur" chuchote une Freya.
"Bas vu ce qu'il fait, moi à sa place je dormirais pas."
"Alors deux choses, d'abord il le fait pas pour assouvir la même faim et en second..."
"Il est entrain de te saloper ta tunique, j'ai compris amour, j'ai compris.
Ce que je ne comprend pas c'est pourquoi tu ne m'as pas arrêtée quand il c'est endormi?"
"Moi aussi je veux connaitre l'histoire."
"Amusant car moi aussi j'ai hâte de savoir ce que tu faisais pendant ce temps là.

"Mais avant que tu ne nous racontes ta partie de l'histoire je veux profiter du sommeil de Lee-Bidoo pour te raconter un passage de mes aventures avec Arlequin."
Budd se lève, prend des bras de sa femme son fils, le dépose dans le creux de son lit,
là ou sa chaleur et son odeur rassurerons le petit.
Puis il va rejoindre sa femme, s'installe à ses cotés et dépose une de ses mains sur sa poitrine, près de sa cicatrice.



***
        

Pandala, l'île du peuple Pandawa.
Cette île possède 5 cités chacune lié à un élément, nous nous trouvons à l'est de l'île.
Pour être précis à l'est de Pandala terre.
Là ce trouve l'antre du terrible Tanoukouï San et c'est en ce lieu que se trouve Arlequin, Budd Wushu et une Iopette tout de blanc vêtu sous sa panoplie cérémonial.

"Bon Arlequin sur ce coup tu vas pas faire chier, pour ce donjon faut être trois minimum!"
"C'est une Bontarienne."
"Oui j'ai vu! Faudrait fermer les yeux pour pas voir les ailes de plus de deux mètres qu'elle se trimballe dans le dos! et encore je dis fermer les yeux mais avec la lumière qu'elles produisent...
Je tente le coup quand même."

Budd s'avance droit sur la guerrière ce qu'il n'avait pas dit c'est que là Iopette avait éveillé son intérêt, elle lui faisait penser à Freya.
"Bonjour"
"Tiens vous m'attaquer pas tout les deux en même temps ?"
La voix est légère comme une brise, très agréable à entendre malgré le ton de défiance dans la phrase.
"On est là pour Tanoukouï San..."
"Ha oui, je comprend mieux; vous êtes que deux et vous avez besoin de moi."
"Bon écoute le lampadaire! On a pas besoin de toi en particulier mais juste d'un gus pour nous ouvrir la salle aux dalles. Sur ce je te laisse, bonne journée."

Et Budd va rejoindre un Arlequin pouffant légèrement.
Et sa voix étouffé ne peut s'empêcher de faire remarquer.
"Je croyais que Monsieur Wushu était un alchimiste capable de cueillir toutes les fleurs."
"Oui bon ça va."
Mais Budd regarde la blanche Iopette...et retourne à la charge.

"J'aide pas les Brakmarien." affirme t elle avant même qu'il ouvre la bouche.
"Ha bon je croyais que les Bontariens voulaient apporter la salvation à tous?"
Budd ne peut s'empêcher de sourire il a fait mouche.
"Si tu veux on parle en attendant, rentre tes ailes, j'ai pas envi d'être coupé par un traqueur."
La Iopette se concentre et ses ailes se rétracte et disparaisse.
Budd s'instal à ses cotés.
"tu ne me feras pas changer de camps et oui, par mes paroles j'espère t'apporter la salvation."
"Et si je n'en veux pas, que vas tu faire? Me forcer, me tuer?"
"Seul quelqu'un de profondément dévoyé refuserait cela!"
"Ou quelqu'un qui pense que la lumière ne se distribue pas; qu'il faut aller la chercher, la quêter.
La lumière peut rendre aveugle, elle peut être douleur et certains préfèrerons continuer de regarder les ombres danser sur le mur de leur caverne."
Alors que la Bontarienne ouvre la bouche, Budd la coupe d'un geste de la main afin d'ajouter.
"Je ne dis pas que je suis un gentil petit gars, non. Je dis que je ne me prétend pas
"porteur de lumière". Je ne force personne à suivre mon chemin, mais je réclame le droit de le suivre."
"Pour le pouvoir, voilà le chemin que les Brakmariens suivent."
"Oui, le pouvoir, nous le voulons tous mais il n'est un but que pour les limités de la pensée. Pour les autres, il est l'outil qui leur permettra d'atteindre le souverain bien."
"Tu tourne les phrases mais tu agis quoi qu'il arrive dans ton intérêt et rien d'autre!"
"Là encore, je dis oui."
Budd se lève.
"D'ailleurs pour appuyer cette affirmation, nous allons continuer notre conversation en faisant ce donjon tout les trois et nous le ferons jusqu'au bout tout les trois."
Cette dernière remarque étant clairement dirigé vers Arlequin.

Le donjon est débuté mais il ne compte pas, seul compte Budd et cette Iopette en cet instant d'univers.
Et pendant que les Kitsou meurt autour d'eux.
"Donc le terrible intérêt personnel.
Qu'est ce que l'intérêt car il est erroné de croire qu'il ne signifie que appât du gain.
Il signifie dans sa forme première de ce qui importe. Vois tu, je ne veux pas sauver le monde, non le mot est mal choisi...l'univers car mon monde, oui il m'intéresse.
On ne peut sauver, changer l'univers. Mais agir sur son monde ce qui nous entoure directement, oui. Voilà mon intérêt: mes proches, Amis et femme."
Budd éclate de rire devant l'air effaré de la Iopette.
"Oui j'ai une femme et que j'aime tendrement. Ils sont ce qui m'importe, ceux pour qui j'ai de l'intérêt, ceux pour qui je me bat et j'agis. Dis moi Blanche Iopette, comment es ton esprit en cet instant?"
"Il est comme une maison que je viendrais d'acheter, à la fois mienne mais pas encore vraiment."
"Très jolie image, avant que tu ne pense que tout ce que tu croyais ne pourrait être faux. Je tiens à te dire qu'il y a des Brakmariens qui correspondent parfaitement à ce que tu pensais de moi. Mais il y a une grande diversité de Brakmarien, Nous sommes très individualisé, nous sommes tous unique.
Et pour te faire un peu mal car comme je l'ai dit je ne suis pas un gentil.
Réfléchis bien et demande toi. Combien de Bontarien ne pourrait pas ressembler à ce que tu pensais de moi ?"
"Tu essaye de me faire douter."
"Oui, car du doute naissent les questions et de ces questions nait le chemin de sa voie."
"Mais si vous êtes tous unique vous ne respecté aucune règles alors?"
Et dans la voix de la Iopette on entend une pointe de fierté dans cette déduction.
"Chacun d'entre nous respecte les règles qu'il c'est fixé, je te l'accorde cela fait un beau bordel. Mais je te rappel que je n'essaye pas de te convaincre de venir en ma cité et d'en être lige comme moi."
"Heureusement car tu n'aurais aucune chance, mais que cherches tu?"
"Une bonne conversation et aussi te faire nous regarder autrement ainsi que tes contemporains. Ainsi la lumière ne t'éblouiras plus mais t'accompagnera et qui sait un jour viendra ou tu m'apporteras la salvation."

C'est alors que la Iopette réalise qu'ils ont quitté le donjon, Tanoukouï a été vaincu sans difficulté presque mécaniquement tellement la discussion l'avait accaparée.
Elle regarde les deux Brakmarien partir vers l'ouest et disparaitre.


Amakna

Ces petites maisons, sa douce herbe verdoyante, une contrée de ...
"RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA"
"Je crois qu'elle a échoué" affirme Isiolia sans trop se mouiller sur ce coup là."
Et en effet une Maemi aux poils hérissés ressort du couvert d'un petit bosquet.
"Elle est impossible celle là!
C'est pas de notre faute si on a pas d'indice!
Elle a pas à nous faire subir son humeur de chienne qui trouve pas son nonos! Elle...elle...non d'un fanny, faut que je me requinque moi."
L'Ecaflipette se met à scruter et son regard se fait bas, se fixe sur un point proche du sol.
"Tiens, tiens."
Elle s'avance sur sa proie qui est bien entendu notre Xelor préféré.
( Oui je parle de Mbzvirus )
Et l'attrapant par le col et commençant à le trainer de force vers un petit coin tranquille.
"Viens avec moi Xelortoy, tu vas me lisser le pelage cela va me détendre."
"NON!!! et re non! Je suis marié moi et puis j'ai pas envis"
Mais les dire du xelor s'égraine pour rien, car inexorablement Maemi le traine.
"En voilà assez!"
Tout le monde se retourne vers la voix colérique.
Et c'est une Xelorette tout de Chêne Mou vêtu qui fait face à Maemi.
Le vent se lève et fait ployer l'herbe et flotter les fanions de la coiffe de la Xelorette.
Maemi lâche Mbz, qui s'écarte des deux femmes rapidement, des dagues China sont maintenant dans ses paumes.
"Il est mon mari, il n'est qu'à moi et à personne d'autre.
Tu vas arrêter sur le champs ou",de nul part kagura sort un marteau M'pouce et fracasse un rocher qui se trouvait à coté d'elle, "il n'y aura pas que ta coiffe qui sera une coquille cassée."
Maemi se redresse et quitte par la même sa position de combat, elle range ses dagues.
"Pas de prob chérie, je vais pas me battre pour lui. Ho un petit conseil il est pas super vif mais possède une endurance rare"
Et sur cette tirade notre Ecaflipette quitte les deux Xelor en princesse nubienne qu'elle est pour rejoindre Isiolia.
"Je ne peux m'empêcher de me sentir vexé sur ce coup" marmonne un Razmoket un peu dépité.

"Bon vous avez fini de faire joujou, on y retourne!" tonne la voix de Miss-Taire.
"NON!" tonne tout aussi fort de nouveau la voix de Kagura.
"Vous devez vous arrêter de poursuivre Budd et vous reposer, vous n'avancez pas et vous vous épuisez. Je suis venu cherche mon mari et vous feriez bien de prendre vous tous ici une petite pause."
Et sur ces mots elle prend la main de son amour et ils disparaissent.
Mbz réaparait dans l'instant suivant.
"RDV dans 2 jours les copains" et pouf de nouveau il n'est plus devant eux.
"Elle a raison hélas nous n'avançons pas et nous épuisons pour rien, peut être ai je tord de vouloir le retrouver, je vous retrouverez dans deux jours ici et vous direz si nous devons continuer ou non."
C'est une Freya bien abattu qui se lève sur ces mots et qui se fait rattraper par sa sœur qui compte bien s'occuper d'elle et la requinquer en l'emmenant chez sa petite maison des koalaks.
Maemi et Isi s'en vont ensemble, duo surprenant que notre princesse nubienne avec cette Cra qui comme elle dit en parlant d'elle a toujours l'esprit lancé tel une flèche vers la cible que personne ne voit mais pourtant sait être là. Une fois qu'on a entendu cela on se demande pas pourquoi Clairedelalune fait des crises de stase cérébral en sa compagnie.
Miss-Taire se retrouvant toute seul n'a plus le choix et c'est d'une marche rageuse qu'elle se dirige vers sa chaumière.
Alus-Tucru est là qui l'attend avec un doux repas.
( ni voyez aucune omniscience, il avait simplement été prévenu.)
En voyant cela Salade se dit qu' un petit repas agréable et un bon dodo lui ferait pas de mal puis demain hop on retourne à la chasse aux indices.
Mais une fois installée, elle réalise qu'elle a très faim et dévore le diner et tucru son mari.



***
        

Deux jours se sont écoulé et le groupe se reforme.
Mady est toujours aussi joyeuse surtout que sa soeur va mieux et a retrouvé du poil de la bête.
Mbz semble aussi en forme ainsi que Isi dont le regard perce l'horizon.
Maemi se balade avec une chope d'où s'échappe des bulles, petit cadeau de schtroumpfange qui fournit la même mixture à Effervescente après ses discussions avec Isi.
Miss-Taire est légèrement dépenaillé et ses vêtements cachent mal les attentions que lui a fourni son Osamoda de mari.
Personne ne demande a Freya sa décision, sa réponse empli l'air.
"Il est à l'île Pandala du coté de la côte Est je dirais."

Et le groupe s'élance sans hésitation.

La voix de salade raisonne forte et claire.
"Par les couilles de Rushu! Enfin un indice, merci connard. Tu peux le crever Razmoket."
De cet incroyable réplique les 5 compagnons de Miss-Taire n'en retienne que certaine bribes.
Par les couilles de Rushu..ne peut s'empêcher de rêvasser Maemi.
un indice...fige Freya dans un instant de douce joie béatifiante.
merci...interloque Isiolia.
connard...choc Mady.
Tu peux le crever...Mbz ne se le fait pas dire deux fois,
nous obtenons par conséquent:
YATTAAAAAAAAAAAAAAAA!!!!!!!
suivitd'un bruit de fruit écrasé et d'une petite exclamation.
"Bas la tout cassé le noob à plume "
Cinq paires d'yeux exorbité rehaussé d'ailes blanches observent les restes de leur compagnon.

Nous, nous trouvons devant le donjon kitsou, sur la côte Est de l'île Pandala.
Lieu propice à la contemplation, l'introspection face à l'océan infini.

"PTin dfils dputt on v..."
L'éclair frappe une fois, deux fois, trois fois peut être plus.
Sa lumière ébloui et aveugle.
Son tonnerre fait tinter les oreilles.
Sa chaleur ne laisse que cendres éparse du prétentieux.
"Pas le temps de jouer, on te suit Salade, où est il?"
Au son de la voix de Freya, Miss-Taire à une sueur froide.
"Heu je sais pas, MAIS je sais ou se trouve la dernière personne à qui il a parlé."
"OU?"
"L'auberge du Pandawa Ivre." jamais salade n'avait parlé aussi vite de toute sa vie et sa langue s'en claque contre son palet.
Freya s'élance et à la course peut peuvent suivre le rythme d'une Iopette et seul Mbzvirus réussi à se maintenir au coté de Freya dans sa course effréné.
Ils arrivent devant l'auberge,
TIC,
Freya fracasse la porte, personne, elle s'élance vers l'échelle menant au sous sol, pose le pied sur le premier échelon.
TAC,
Freya fracasse la porte, personne, elle s'élance vers l'échelle menant au sous sol, pose le pied sur le premier échelon.
TIC
Freya fracasse la porte, personne, elle s'élance, se fige, se retourne.
"Tu t'explique ou je te tu."
Même en se sachant plus puissant qu'elle Razmoket à une boule au fond de la gorge.
"Ensemble nous l'avons cherché alors c'est ensemble que nous le trouverons.
De plus Budd m'a demandé de veiller sur toi et je compte bien réussir cette mission."
Freya fait un effort mais reste là ou elle est.
Le reste du groupe arrive, éructant et crachant leur poumons.
Ils descendent l'échelle et regarde la seule cliente de l'établissement.
Tout le groupe fixe la cliente puis Freya.
"Vache mais on dirait..." commence Isi
"...Freya." achève une Salade fort sérieuse.
"Vous déconnez elle me ressemble pas du tout." affirme Freya.
Isi la regarde et lui expliqe
"Sur le plan physique il y a de nombreuses différences mais il y a ce quelque chose qui vous unis."
Tout le monde s'avance vers la Iopette en panoplie cérémonial.
Elle est accompagné à sa table par une bouteille de Pandaburg et une de Pandapils.
Le mélange des deux provoque la "biture" même le lait de bambou ne peut rien contre cette ivresse là.
"Tu es sa femme. Je suis heureuse de te voir, tu vas pouvoir me parler de lui."
Dit la Iopette qui a du commencer a se biturer.
"Oui on va parler" répond une Freya fortement adouci.
Et elles parlèrent, bien vite Mbz, qui prend son rôle de protecteur au sérieux, fait s'écarter le reste du groupe. Des choses privée sont dites et il faut respecter cela.

"Et là j'ouvre la porte! Je veux dire d'un coup sec et net."
Un mouvement de bras un peu trop violent qui déséquilibre la conteuse accompagne cette phrase.
"Et là qu'est ce que je vois hein! Hein!"
Un doigts se voulant appuyateur de mot fut pointer vers l'interlocutrice mais en ce moment la main avait un peu le roulis donc pour pointer grosso modo vers sa silencieuse partenaire de biture, Freya fit appel à son coude quel cala sur le bord de la table histoire de stabiliser tout ça.
"Et là je vois de la putain de neige, tu vois? D'la neig..."
Il se trouve que le coude aussi avait le roulis mais Freya ne se démonta pas et en profita pour faire claquer sa paume sur le table.
"Et pas de la neige normal, non, non, d'la neige qui monte du sol avant de rétombai.
Ta jamais vu ça toi."
"Non" répond une Blanche Iopette à la biture tristeuse.



***
        

Budd sort du Pandikaze.
Il est préoccupé, sa discussion avec la Iopette Bontarienne lui fait durement ressentir la non présence de Freya.
Il sort une fiole, l'observe, grâce a son contenu aucune localisation possible.
Mais même le simple fait de sentir la localisation de Freya lui manque à le faire hurler.
Il ouvre la fiole et déverse son contenu sur l'herbe.
Il sourit en se demandant combien de temps l'herbe va devenir invisible aux escargot du coin.



***
        

Freya se lève d'un coup.
"Je le sens, je le sens!!!"
Et elle bondit hors de la taverne.
"Mais...mais elle est débiturée" s'abasourdit le tenancier.
Et se tournant vers Mbz en oubliant toute retenue.
Il le soulève du sol en le tenant par le col.
"Comment elle a fait ça! ON PEUT PAS DESAOULER D'UNE BITURE, C'EST IMPOSSIBLE!"
Mbz sort son marteau et ses pied retrouve le plancher des bouftous avec douceur.
"L'Amour mon pote, l'Amour."
TIC Razmoket disparait TAC.
Le reste de l'équipe se met en branle.
Miss-Taire est la dernière à quitter les lieux.
Avant de partir elle a pris le temps de se rendre à la table de la Bontarienne.
De prendre un verre de biture cul-sec, se rattraper à la table sous le choc du liquide.
Son équilibre retrouvé, elle dépose devant la Blanche Iopette une carte de visite.
Et là seulement elle quitta la taverne tout en maugréant sur les énigmes qui se résolvent d'elle mêmes et de l'abomination cosmologique que cela représente.



***
        

Budd regarde le pont lien Pandala au continent.
"Mon Maître m'avait dit que parfois l'on payait cher une réponse que l'on possède...
On fait aussi payer aux autres les réponses qu'ils ont sans nous...
Dès qu'il y a trois personnes les emmerdes commencent quoi..."
Budd se retourne et fait face à la silencieuse cagoule d'Arlequin.
"Ami qui a honte, ennemi théâtrale, je ne sais.
j'admets ne pas avoir cherché.
Tu m'attendais, je ne sais si tu es chien ou chat.
Mais nos chemins se séparent."

Freya apparait au coté de Budd.
Mais rien est dit car deja Arlequin attaque.
Budd bloc le coup de baton d'une main et de l'autre projette Freya loin des hostilités.
"Tu vas avoir ce que tu es venus chercher!"
Et la poitrine de Budd commence à s'illuminer et son corps irradie le pouvoir.
Tout comme les monstres de Pandala feu son corps grandi, se transforme pour accepter la force qui l'envahit.
Pendant ce laps de temps, Arlequin tenta en vain de libérer sa racine Cithi, tout ce qu'il obtint fut d'inverser la position géographique de lui et son adversaire.
Il vit aussi son arme bruler dans le poing de Budd, pris de panique il tenta une libération mais qui n'eut aucun effet sur un panda bien enraciné sur ses pattes.
Budd attaque avec sa méthode habituel.
Direct du droit sur sa tronche.
Direct du gauche sur sa face.
Uppercut dans sa mouille.
Mais la puissance qui le possédait lui permis d'accomplir un quatrième geste.
Ce dont un Arlequin a la mâchoire brisé se serait bien passé.
Budd bondit et rattrapa son adversaire en plein vol afin de lui porter un terrible coup en plein thorax.
Arlequin s'écrasa au sol mais la force du coup continua d'influer sur lui et il se fracassa contre un des pilier du pont.
Arlequin est prostré, le sang coule de sa cagoule, la lumière décline.
Mais ce n'est point un évanouissement espéré qui provoque cela.
Budd cache le soleil, il soulève son ennemi en lui rapant le dos contre le pilier afin de le maintenir conscient.
Il arme son bras.
"Ouvre bien ta mouille, tu vas déguster."
Un mouvement de poignet, une frappe en arc de cercle.
Budd se retrouve avec une longue aiguille en plein coeur.
La sphère de cristal noir commence a absorber la lumière émanant de la poitrine de Budd.
Ils s'écroulent, Arlequin sur les fesses et trop heureux de pouvoir respirer, Budd à quatre pattes.
Arlequin se redresse et avance vers Budd mais celui-ci a encore de la ressource et il tourne vers lui sa gueule grande ouverte d'où jaillit un souffle puissant qui projette Arlequin de nouveau contre le pilier qui commence a geindre de toute cette attention.
Budd retire l'aiguille de sa poitrine et s'écroule.
Arlequin bondit, ramasse une aiguille lumineuse comme un soleil et fuit par le pont.
Freya est allongé sur le corps de son mari, elle pleure en se passant une main sur le ventre.
"Tu m'écrase chérie."
Freya se redresse.
"Salopard!"
Elle retourne Budd d'un coup mais regrette sa dureté car malgré son sourire, son visage, son regard et le sang sur sa poitrine ne trompe pas.

Mbz arrive et se sachant impuissant part à la poursuite du fuyard.
Maemi suit de peu et s'agenouille à coté du couple.
"T'inquiète on va le sauver ton panda, sinon comment je ferais pour te le piquer."
Sa phrase fut ponctuée d'un petit clin d'œil complice.
Les deux jeunes femmes s'activent, elle ne peuvent soigner mais augmenter son énergie vital jusqu'à l'arrivée des secours.
Isiolia ainsi que Mady-ly se tiennent à quelques pas prostré d'impuissance.
Miss-Taire arrive enfin mais sa poupée n'est pas assez bonne soigneuse.
...
...
J'arrive! J'arrive!
Tout le monde se retourne pour voir une Lalilou en pleine course effrénée.
Effréné au point de ne pas pouvoir s'arrêter autrement qu'en tombant et accomplissant plusieurs roulé boulé jusqu'à Budd.
Elle pose ses mains sur celui-ci.
"Crève pas Patapouf,HEIN! Crève pas, je vais te sauver."



ça va comme petit RP ? Parce que ...
" Lors d'une Eclipse, tout les chats sont gris. "


Dernière édition par Freya-Gozh le Dim 20 Avr - 12:22, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature Freya-Gozh

Message  Rafale Gozh le Dim 20 Avr - 10:45

Tu m'escuseras , mais j'ai pas lu le RP, tu sais bien que j'aime pas les pavés !!!
avatar
Rafale Gozh

Messages : 23
Date d'inscription : 18/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature Freya-Gozh

Message  Invité le Dim 20 Avr - 23:12

Tout compte fait laissez tomber, il y a quelque chose de pourri dans l'Eclipse, par exemple de demander une candide pour pouvoir mieux me descendre! Pourtant tu devrais être le premier tout content à remuer de la queue Ape, mais non! J'ai pris le temps de faire ce que TU m'as demandé, il y a tout ce qu'il faut mais tu te permets de me cracher à la figure! Pauvre Eclipse, elle n'est vraiment plus comme avant...

Salutations, je n'aime pas les jaloux et encore moins les gens que tu aides et qui te dénigrent par la suite!

Désolée Neko,
Désolée Stink,
Désolée Silcx,
Et surtout désolée pour toi Vivi...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature Freya-Gozh

Message  Invité le Dim 20 Avr - 23:38

j'ai vraiment essayé de lire le RP hein, i si c'est vrai ...mais non la je peux plus ... =D

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature Freya-Gozh

Message  Apesanteur le Dim 20 Avr - 23:42

Quand tu auras le courage de venir demander en face des explications je relèverais la pique en attendant c'est bas de venir parler sur le forum alors qu'on est tout les deux connectés en jeu. J'ai dit clairement ce que je pensais de ton comportement et cela avant ta candidature si tu n'es pas capable d'accepter cela tu n'as rien à faire dans la guilde.
avatar
Apesanteur
Conseiller.

Messages : 276
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature Freya-Gozh

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum